Nord

Deux « chercheurs » auscultent un jardin à La Gorgue

  • Nord

L’effet de surprise ! Une classe de CM2 de l’école de L’Alloeu arrive tranquillement dans le jardin public en cette journée du vendredi 2 juillet. A ce moment-là de l’année, le parc de la petite ville de La Gorgue est resplendissant de verdure et de couleurs. Les 25 élèves ont été invités à la médiathèque, puis l’ont contourné pour rejoindre l’espace vert. Mme Duretz, la responsable de la médiathèque, leur demande : « Vous savez pourquoi vous êtes là ? ». « Non, on ne sait pas ! », répondent-ils en chœur. Puis ils commencent à se balader dans le jardin. Cette diversion permet aux artistes de débouler par surprise !

Des voix se mêlent à l’iem Dabbadie

  • Nord

« C’était un moment avec beaucoup d’émotions. Les jeunes de l’institut y ont bien participé. C’est très positif ». Sébastien Deneux, chef de service éducatif, est enthousiaste après la venue du collectif La Meute à l’Institut d’éducation motrice (IEM) Christian Dabbadie à Villeneuve d’Ascq. Le collectif est venu présenter le travail autour de son spectacle Furieux dans le chapiteau planté dans le grand parc de l’IEM. Claire Pasquier a conçu et mis en scène cette proposition lyrique participative : « Nous sommes partis d’extraits du spectacle que nous avons adaptés suivant le public de l’IEM, des jeunes en situation de handicap. »

Un temps donné avec la Cie Les Beaux Jours

  • Nord

Un instant suspendu, c’est ce qu’on offert Rachel Bazoge et Gabriel Lenoir de la Compagnie Les Beaux Jours aux résidentes et résidents de l’hôpital gériatrique Les Bateliers de Lille avec leur spectacle « Un temps donné ». Au rythme de la musique traditionnelle des Flandres, les sourires et les souvenirs se sont illuminés pour une parenthèse musicale rare dans le quotidien des personnes âgées.

Deux guitares illuminent le marché de Landrecies

  • Nord

« Nous jouons régulièrement ensemble depuis longtemps, une quinzaine d’années, dans différentes formations », explique Ivann Cruz. « Mais en duo, c’est tout nouveau » Depuis trois mois, l’instrumentiste s’est associé à Sébastien Beaumont. Ce qui les a réunit, l’achat simultané de la même guitare douze cordes Harley Benton, et l’envie de croiser leurs jeux, de laisser libre cours à leur imagination. « Notre parti pris est l’improvisation. Nous avons deux ou trois idées ou modes de jeux, comme l’utilisation d’un archet ou de certaines harmoniques. En dehors de ça, notre concert n’est pas prédéfini, avec toujours des choses qui peuvent surgir, des suites d’accords ou des passages qui peuvent évoquer des morceaux existants. »