« À nos peaux sauvages », se reconnecter à nos émotions

Vendredi 8 octobre, la compagnie Rosa Bonheur, emmenée par Sarah Gonçalves et Nicolas Montagne, ont laissé leur univers féérique imprégner les murs de la bibliothèque de Soissons.

Une poignée d’enfants, âgés de 6 mois à 3 ans, ont pu plonger dans « À nos peaux sauvages », 40 minutes où la majeure partie des sens est en action. Les bambins ont ainsi partis à la rencontre de Dinuit et Siou, deux étrangers qui vont s’apprivoiser sur cette superposition de tapis aux couleurs et aux textures multiples : peaux douces, plumes multicolores, tissus aux paillettes scintillantes, couverture d’un blanc virginal rappelant une étendue neigeuse… Du cercle polaire vers l’équateur, tantôt plongé dans un bain bleu, tantôt dans un environnement au vert profond, les enfants et leurs assistantes maternelles ont voyagé en musique, aux côtés de ce duo étonnant.

« Les enfants sont dans l’instant. On vient avec ce spectacle se frotter à leur façon de vivre. À la sincérité des sensations. Les enfants sont poreux aux sens, nous avons donc choisi de suivre leur chemin », explique Sarah Gonçalves entre deux représentations.

Alors il ne reste plus qu’à observer, et laissez la magie du spectacle opérer :


Texte, photos et prise de son : Clémence Leleu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *