Quel cirque aux Restos du Cœur !

  • Nord

Hypo, Glisse & Mi – Cie Circonvolution – 19 décembre 2021 – Tourcoing

Depuis le mois de juillet, Lucie Carbonne de la compagnie Circonvolution balade son spectacle « Hypo, Glisse & Mi » sur les Plaines d’été. Ce spectacle d’une trentaine de minutes a déjà été joué une dizaine de fois, dans des écoles, des centres sociaux et des maisons de retraite du Nord et du Pas-de-Calais. Les deux dernières étapes se faisaient le dimanche 19 décembre à Tourcoing sous le chapiteau de la compagnie Badinage Artistique, à l’invitation des Restos du Cœur. « Nous n’avons pas pu proposer de spectacle l’année dernière à cause du covid », explique Luc De Backer, le responsable du centre des Restos du Cœur du quartier Orions / Pont-Rompu. « Alors cette année, l’idée a été de travailler avec nos voisins, l’équipe de Badinage Artistique, et de proposer un spectacle de cirque pour les familles. Mon petit-fils, qui fait du tissu aérien au Centre Régional des Arts du Cirque (CRAC) à Lomme, nous a mis en contact avec Lucie Carbonne. Et elle a pu venir grâce au dispositif Plaines d’été de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Hauts-de-France. »

© Olivier Pernot

Luc De Backer a un petit mot pour chaque parent et chaque enfant qu’il accueille dans le chapiteau. Pour la première représentation, à 14h, près de 90 spectateurs ont répondu présents (il y aura 70 autres spectateurs à celle de 16h). Des adultes et beaucoup d’enfants, certains avec un bonnet rouge de Noël sur la tête. C’est dans cette ambiance festive que M. De Backer prend la parole, sous l’œil bienveillant de Coluche, le créateur des Restos du Cœur : « Jusqu’au dernier moment, on se demandait si le spectacle pouvait avoir lieu. Nous avons croisé les doigts ! ». Et le spectacle a bien lieu, avec pour commencer Lucie Carbonne et sa proposition « Hypo, Glisse & Mi ».

La circassienne démarre son spectacle par quelques échauffements, puis elle s’installe dans les gradins, au milieu des spectateurs. Cet avant-spectacle fait bien sûr partie du spectacle. Elle y joue à attraper au vol des Chamallows. Parfois elle rate… et souvent elle réussit. Lors d’un essai concluant, un enfant s’exclame : « C’était super ! ». Tout le monde rigole. Elle enfourche ensuite son monocycle et continue sa démonstration, provoquant des rires dans le public.

Lucie Carbonne prévient : « Encore un Chamallow et le spectacle va commencer ! » Elle tient comme ça en haleine les spectateurs, jouant avec ses guimauves. Jusqu’au moment où elle enfile son « costume » de scène : elle pose simplement son sweat-shirt et enfile une chemise. Puis elle se cache dans les rideaux et fait son entrée sur scène. La seconde partie du spectacle est alors plus musicale avec l’apparition de son accordéon.

© Olivier Pernot

Avec son instrument, et toujours en faisant des acrobaties sur son monocycle, Lucie Carbonne interprète des airs connus : « Billie Jean » de Michael Jackson, la musique du film « Mission Impossible », « La Foule » d’Edith Piaf, un passage des « Quatre Saisons » de Vivaldi ou encore « Perle de cristal », un classique de l’accordéon. C’est assez inattendu d’entendre certains de ces morceaux joués à l’accordéon. La musique réveille encore plus l’enthousiasme du public et la circassienne musicienne redouble d’agilité. Pourtant, elle confiera après le spectacle : « C’était parfois galère d’être en équilibre parce que la moquette au sol était un peu mouillée. » Malgré cela, elle emporte complètement l’adhésion des spectateurs avec sa proposition drôle et dynamique, et sa bonne humeur communicative.

© Olivier Pernot

Parmi les spectateurs présents sous le chapiteau, il y a Zebida, 69 ans : « J’ai bien aimé la fille avec les Chamallows. C’était drôle. J’ai passé un bon après-midi avec ce spectacle. Je suis retraitée et je suis obligée de venir aux Restos du Cœur. Cela fait quelques années que je viens. A la fin de l’année, il y a toujours un spectacle. Je viens, même seule comme aujourd’hui, cela me change les idées. » Christelle, 46 ans, est venue, elle, avec ses deux enfants, Thomas, 9 ans, et Lana, 14 ans. Thomas a adoré Lucie Carbonne. « Il était cool le spectacle avec les Chamallows », dit-il en souriant. Sa sœur a préféré le spectacle de diabolo et leur maman celui de voltige. Car après le spectacle « Hypo, Glisse & Mi », d’autres numéros se sont enchaînés.

Quatre numéros courts suivent « Hypo, Glisse & Mi » : du tissu aérien avec Noé, un élève du CRAC, de l’acrobatie avec Pauline, de la jonglerie contact avec Thierry Fremaux, un des créateurs de la compagnie Badinage Artistique, et enfin, Léo, un tout jeune circassien, maître du diabolo. « Ces artistes ont participé bénévolement », se réjouira Luc De Backer. David, 15 ans, venu avec toute sa famille, sa maman et ses cinq frères et sœurs, a particulièrement apprécié cette affiche : « Les artistes étaient impliqués, dans des numéros variés. J’ai surtout aimé Noé avec ses tissus. C’était bien, c’était un spectacle pour tous les âges. Comme nous n’allons pas trop au spectacle avec ma famille, nous venons chaque année à celui que proposent les Restos du Cœur. Le spectacle de cette année nous a permis de découvrir plein de disciplines du cirque. »

À la fin du spectacle, les spectateurs sont invités à rejoindre le centre des Restos du Cœur tout à côté, pour une distribution d’un colis de Noël avec du linge de maison et des livres pour les enfants. « Ce spectacle de fin d’année, c’est toujours un moment festif, très chaleureux, de partage. Il est dans notre culture aux Restos du Cœur », se réjouit M. De Backer. Sur le chemin du centre, avant de récupérer son colis, Jean-Marc, 43 ans, confie : « Cela fait quatre ans que nous venons aux Restos du Cœur et c’est la première fois seulement que nous participons au spectacle de fin d’année. » Il est accompagné de sa femme et de ses enfants, Jaze, 5 ans et Eden, 3 ans. « Comme je suis pâtissier, je travaille le soir et la nuit donc nous n’allons pas trop aux spectacles. Et ce spectacle de cirque, c’était l’occasion de faire une sortie en famille », dit-il avec un grand sourire.


Texte et photos par Olivier Pernot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *