Déambulation musicale dans la médiathèque de Lecelles

  • Nord

Un Temps donné – Cie Les Beaux Jours – 19 décembre 2021 – Lecelles (59)

Il est 11h du matin en ce dimanche 19 décembre et la médiathèque de Lecelles est en pleine effervescence. Avec cette ouverture dominicale, l’espace culturel de ce petit village se transforme en lieu de vie à l’ambiance familiale. Pendant que les adultes consultent les livres dans les étagères, les enfants prennent d’assaut la ludothèque remplie de jouets et de jeux de société. C’est à ce moment-là qu’apparaissent Rachel Bazoge et Gabriel Lenoir de la compagnie Les Beaux Jours. Les deux musiciens traversent la médiathèque en jouant du violon et s’installent face à la cinquantaine de personnes présentes. Leur concert peut commencer, après cet effet de surprise.

© Olivier Pernot

« Notre répertoire est constitué de musiques traditionnelles, principalement du Nord, des Flandres et de Wallonie », explique Gabriel Lenoir. « Ce sont des musiques du XVIIIe et du XIXe siècles qui se sont transmises oralement et qui sont encore très vivantes aujourd’hui. » Leur récital s’intitule « Un Temps donné » : « Nous jouons ce spectacle dans toutes sortes de lieux, dans des contextes différents. Donc nous nous adaptons pour créer un moment particulier, avec cette idée de partage avec le public, autour de ce « temps donné ». »

Même s’ils se connaissent depuis une dizaine d’années, ce n’est qu’avec cette proposition « Un Temps donné » que Rachel Bazoge et Gabriel Lenoir ont uni leurs violons et leurs voix. Après avoir participé au dispositif Plaines d’été l’année dernière, le duo a de nouveau été convié pour l’édition de cette année, ainsi que pour le dispositif Plaines Santé. Il est ainsi allé se produire dans des écoles, des centres sociaux, des hôpitaux, des centres d’hébergement, etc. « Ce qui nous intéresse, c’est d’aller jouer devant des publics variés qui ne connaissent pas du tout les musiques que nous proposons et qui sont des musiques accessibles à tous, des enfants aux personnes âgées. » Ce que Rachel Bazoge et Gabriel Lenoir aiment faire, c’est arriver une heure avant le concert et faire un repérage du lieu. Cela leur permet de trouver les meilleurs endroits pour jouer. Pour la médiathèque de Lecelles, ils ont décidé de proposer une déambulation, parcourant différents espaces. « Comme ça, nous tournons autour des spectateurs pour spatialiser notre musique. »

© Olivier Pernot

Les violons des deux musiciens virevoltent ensemble. Sur certains morceaux, Rachel Bazoge et Gabriel Lenoir rajoutent leurs chants à leurs instruments. Les musiques qu’ils jouent avec beaucoup d’entrain et de passion captent l’attention des spectateurs. Le rendez-vous entre les artistes et le public s’opère, dans une chorégraphie douce, avec les deux musiciens qui se baladent tout en jouant. Christelle, 48 ans, venant de Beuvry-la-Forêt, est séduite : « Après être venue prendre des nouveaux livres à la médiathèque, j’ai traîné un peu plus et je suis resté car je savais qu’il y avait ce petit concert. C’est très sympa, j’ai l’impression de voyager. »

De la médiathèque, Rachel Bazoge et Gabriel Lenoir rejoignent l’espace ludothèque attenant. Là, dans le brouhaha des enfants qui jouent avec un énorme château en bois, les deux musiciens interprètent notamment la berceuse « La Petite poule grise » en se posant sur un grand tapis coloré. Les enfants regardent, écoutent et jouent en même temps. « C’était un risque de jouer dans la ludothèque car il y a du bruit, des réactions. Nous devions intégrer l’ambiance de cet espace, ne pas être trop déstabilisés. »

© Olivier Pernot

Puis Rachel Bazoge dit : « C’est l’heure de la polka ! Et la polka ça déménage ! » Ils rejoignent alors une structure-tunnel en plastique et s’assoient dessus. Frédéric, 55 ans, un habitant de Lecelles, et ses deux jumeaux, Gustave et Nestor, 12 ans, sont juste à côté : « Nous sommes venus spécialement avec mes deux garçons. C’est bien qu’il y ait ce concert, c’est agréable. Ce que j’entends, ça me plaît. Comme mes enfants font de la musique, Gustave du piano et Nestor de la guitare, je trouvais ça intéressant qu’ils voient comment un instrument peut se pratiquer dans un lieu inhabituel comme ici. Qu’ils voient qu’il peut y avoir des interventions musicales dans d’autres lieux que les salles de concerts. »

© Olivier Pernot

Pour la dernière partie du concert, Rachel Bazoge et Gabriel Lenoir investissent un nouvel espace, à l’écart. Les enfants se posent sur des sièges, les adultes restent derrière, debout. Certains spectateurs fredonnent un chant breton avec les deux musiciens, qui eux-mêmes tapent du pied et jouent en cadence de cet air entrainant. Un dernier morceau et, au bout de 45 minutes, le concert touche à sa fin. La médiathèque va bientôt fermer. La musicienne conclut : « Merci d’être venus nous écouter et de nous avoir pris au vol. »

© Olivier Pernot

Camille, 39 ans, une habitante du village est enthousiaste : « Cela fait deux ans qu’on n’a pas vu beaucoup de spectacles, avec nos jeunes enfants et surtout à cause de la période, du covid et des confinements. Alors ce concert à la médiathèque, ça fait du bien, c’est cool ! C’est super que la culture vienne à nous, dans ce village où nous sommes des nouveaux habitants ». Sa fille, Elizabeth, 6 ans, est aussi très contente : « C’était bien ce concert. J’apprends un peu la guitare avec mon papa et ça m’a plu de voir ces musiciens. » Si certains spectateurs savaient que ce concert avait lieu, d’autres l’ont découvert par hasard. Comme Vincent, 46 ans, venu de Mortagne-du-Nord : « Je suis arrivé vers la fin du concert mais j’ai quand même entendu un peu les derniers morceaux. C’était très agréable. Je connais la chanteuse et violoniste : elle vient de mon village. C’était une très bonne idée de faire ce concert à la médiathèque. »


Texte et photos par Olivier Pernot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *