Une laisse de mer pas si délaissée avec Sophie Helene

Un jour, l’Homme a inventé le plastique. Ce dernier a envahit notre quotidien. Révolutionnaire, pratique, léger, protéiforme, solide, peu coûteux. Une merveille !

Un jour, l’Homme a inventé le plastique. Ce dernier a envahit notre quotidien. Révolutionnaire, pratique, léger, protéiforme, solide, peu coûteux. Une merveille !

Quelques décennies après le commencement de cette ère plastoc, sommes-nous tout aussi ravi.e.s ? Les mers et océans sont remplis de plastique sous toutes ses formes. On peut en trouver un bel échantillon dans ce qu’on appelle la laisse de mer. Il s’agit de l’accumulation par la mer de débris naturels tels que les coquillages, algues arrachées, éponges, os de seiche ou de calmar, œufs d’animaux marins, mues de crustacés, bois flotté et désormais de plastiques en tous genres. Sensibiliser sur cet état de fait est le fer de lance de l’artiste Sophie HELENE. Au gré de ses promenades sur les plages, comme ce samedi 19 septembre 2020 à Cayeux -sur-Mer, plage du Hourdel, elle collecte la matière première de ses œuvres. Nous l’avons rencontrée lors de son 6ème impromptu des plaines d’été.

Laisses de mer impromptus par Sophie Helene from Association Carmen on Vimeo.


Son et montage : Clémence BOULFROY et Hervé HERMEL
Photographie : Gaëlle MARTIN

1 commentaire pour “Une laisse de mer pas si délaissée avec Sophie Helene”

  1. Un beau reportage qui donne envie de suivre Sophie Hélène le long du littoral picard et même d’y retourner plusieurs fois. Bravo à l’équipe de Carmen et à Gaëlle Martin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *