Deux guitares illuminent le marché de Landrecies

PLAINES D’ÉTÉDuo Cruz / Beaumont16 octobre – Landrecies

« Nous jouons régulièrement ensemble depuis longtemps, une quinzaine d’années, dans différentes formations », explique Ivann Cruz. « Mais en duo, c’est tout nouveau » Depuis trois mois, l’instrumentiste s’est associé à Sébastien Beaumont. Ce qui les a réunit, l’achat simultané de la même guitare douze cordes Harley Benton, et l’envie de croiser leurs jeux, de laisser libre cours à leur imagination. « Notre parti pris est l’improvisation. Nous avons deux ou trois idées ou modes de jeux, comme l’utilisation d’un archet ou de certaines harmoniques. En dehors de ça, notre concert n’est pas prédéfini, avec toujours des choses qui peuvent surgir, des suites d’accords ou des passages qui peuvent évoquer des morceaux existants. »
© Olivier Pernot

« Nous jouons régulièrement ensemble depuis longtemps, une quinzaine d’années, dans différentes formations », explique Ivann Cruz. « Mais en duo, c’est tout nouveau » Depuis trois mois, l’instrumentiste s’est associé à Sébastien Beaumont. Ce qui les a réunit, l’achat simultané de la même guitare douze cordes Harley Benton, et l’envie de croiser leurs jeux, de laisser libre cours à leur imagination. « Notre parti pris est l’improvisation. Nous avons deux ou trois idées ou modes de jeux, comme l’utilisation d’un archet ou de certaines harmoniques. En dehors de ça, notre concert n’est pas prédéfini, avec toujours des choses qui peuvent surgir, des suites d’accords ou des passages qui peuvent évoquer des morceaux existants. »

« Nous jouons régulièrement ensemble depuis longtemps, une quinzaine d’années, dans différentes formations », explique Ivann Cruz. « Mais en duo, c’est tout nouveau » Depuis trois mois, l’instrumentiste s’est associé à Sébastien Beaumont. Ce qui les a réunit, l’achat simultané de la même guitare douze cordes Harley Benton, et l’envie de croiser leurs jeux, de laisser libre cours à leur imagination. « Notre parti pris est l’improvisation. Nous avons deux ou trois idées ou modes de jeux, comme l’utilisation d’un archet ou de certaines harmoniques. En dehors de ça, notre concert n’est pas prédéfini, avec toujours des choses qui peuvent surgir, des suites d’accords ou des passages qui peuvent évoquer des morceaux existants. »
© Olivier Pernot

Vendredi 16 octobre, le duo Cruz / Beaumont se produisait en fin de journée au marché bio de Landrecies. Un lieu inhabituel, un marché couvert, mais les musiciens sont rodés à l’exercice : « Depuis trois ans, nous participons aux impromptus proposés par la Direction régionale des affaires culturelles Hauts-de-France », précisent les deux musiciens qui appartiennent au collectif lillois Muzzix. « Auparavant le dispositif s’appelait Par monts, par vaux, par plaines. Maintenant, il s’agit de Plaines d’été. Nous allons comme ça jouer dans des contextes totalement différents. Nous sommes envoyés dans des lieux inhabituels. Ce ne sont pas des situations classiques où les gens viennent voir un concert. Nous sommes là pour leur proposer une autre expérience de musique, pour créer l’événement. Certains se font attraper par la musique. D’autres pas. Et ce n’est pas grave ! »

« Nous jouons régulièrement ensemble depuis longtemps, une quinzaine d’années, dans différentes formations », explique Ivann Cruz. « Mais en duo, c’est tout nouveau » Depuis trois mois, l’instrumentiste s’est associé à Sébastien Beaumont. Ce qui les a réunit, l’achat simultané de la même guitare douze cordes Harley Benton, et l’envie de croiser leurs jeux, de laisser libre cours à leur imagination. « Notre parti pris est l’improvisation. Nous avons deux ou trois idées ou modes de jeux, comme l’utilisation d’un archet ou de certaines harmoniques. En dehors de ça, notre concert n’est pas prédéfini, avec toujours des choses qui peuvent surgir, des suites d’accords ou des passages qui peuvent évoquer des morceaux existants. »
© Olivier Pernot

« Nous avons joué déjà tous les deux à Fruges dans le cadre de Plaines d’été. C’était notre premier concert ensemble », confessent les musiciens. « Il avait lieu dans un foyer de vie de personnes âgées. Leur écoute était attentive, prégnante. » Au marché de Landrecies, l’ambiance est plus légère. Les visiteurs font leurs achats, se baladent d’un étal à l’autre. Ivann Cruz et Sébastien Beaumont sont concentrés sur leurs instruments, malgré le vent glacial qui traverse le marché. Avec seulement une dizaine de degrés, les conditions sont difficiles, aussi bien pour les guitares que pour les doigts des instrumentistes. Mais ils s’adaptent et les visiteurs les écoutent, distraitement, en faisant la queue pour acheter des légumes ou du fromage. D’autres sont plus attentifs, face à eux, un verre à la main.

« Nous jouons régulièrement ensemble depuis longtemps, une quinzaine d’années, dans différentes formations », explique Ivann Cruz. « Mais en duo, c’est tout nouveau » Depuis trois mois, l’instrumentiste s’est associé à Sébastien Beaumont. Ce qui les a réunit, l’achat simultané de la même guitare douze cordes Harley Benton, et l’envie de croiser leurs jeux, de laisser libre cours à leur imagination. « Notre parti pris est l’improvisation. Nous avons deux ou trois idées ou modes de jeux, comme l’utilisation d’un archet ou de certaines harmoniques. En dehors de ça, notre concert n’est pas prédéfini, avec toujours des choses qui peuvent surgir, des suites d’accords ou des passages qui peuvent évoquer des morceaux existants. »
© Olivier Pernot

Durant ce concert, les deux guitares s’entremêlent, se chevauchent, se complètent dans ce récital hors du temps (même si le clocher du village sonne et rappelle qu’il est 19h). La dextérité des guitaristes est remarquable, sur les cordes ou quand, avec la paume de leurs mains, ils tapent un rythme sur la caisse de leurs instruments. « Quand on joue dans ce type de lieu, il faut adapter notre jeu, être dans l’énergie et fournir quelque chose qui s’entend. Il faut capter l’attention, entre dans l’inattendu, dans l’impromptu. » Mission pleinement remplie !

« Nous jouons régulièrement ensemble depuis longtemps, une quinzaine d’années, dans différentes formations », explique Ivann Cruz. « Mais en duo, c’est tout nouveau » Depuis trois mois, l’instrumentiste s’est associé à Sébastien Beaumont. Ce qui les a réunit, l’achat simultané de la même guitare douze cordes Harley Benton, et l’envie de croiser leurs jeux, de laisser libre cours à leur imagination. « Notre parti pris est l’improvisation. Nous avons deux ou trois idées ou modes de jeux, comme l’utilisation d’un archet ou de certaines harmoniques. En dehors de ça, notre concert n’est pas prédéfini, avec toujours des choses qui peuvent surgir, des suites d’accords ou des passages qui peuvent évoquer des morceaux existants. »
© Olivier Pernot

Après le concert, la conversation s’engage avec Marc, lui aussi guitariste. Régisseur dans le spectacle vivant, habitant à Ruesnes, il possède lui aussi une guitare douze cordes. Les spécialistes se retrouvent alors autour de la même passion.


Texte et photos par Olivier Pernot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *