Théâtre de l’intime au lycée Gaston Berger avec la Cie L’Impatiente

  • Nord

PLAINES D’ÉTÉ – Bagnoles2 avril – Lycée Gaston Berger (Lille)

© Olivier Pernot

Le concept de l’impromptu « Bagnoles » est original : des comédiens jouent des petites scènes dans des voitures, pour deux spectateurs situés sur les sièges arrière. Voilà la proposition de la compagnie L’Impatiente avec ce spectacle écrit et mis en scène par Antoine Domingos. Après cinq mois d’attente et plusieurs reports successifs, la compagnie a enfin pu amener ses « bagnoles » dans un premier lieu, la cour du lycée Gaston Berger à Lille.

© Olivier Pernot

Dans la journée du vendredi 2 avril, à quelques heures d’un nouveau confinement, les huit comédiens ont ainsi pu donner leurs premières représentations. En tout, quatre sessions d’une heure pendant lesquels ils ont enchainés les courtes scènes, jouées près de vingt fois chacune.

© Olivier Pernot

Le dispositif se déroule dans quatre véhicules : une vieille Peugeot 203 noire, une Mercedes grise, une 2 CV Citroën beige et une Peugeot 205 blanche. Quatre bagnoles et autant d’histoires : une femme qui raconte une histoire d’amour qui tourne mal, un passager qui s’incruste dans la voiture de quelqu’un d’autre, un frère et une sœur qui rentrent d’un enterrement, deux jeunes femmes qui partent à une soirée. « Ces histoires ont en commun cette idée du départ, de la fuite », explique l’auteur et metteur en scène Antoine Domingos.

© Olivier Pernot

Durant toute la journée, le public de lycéens a été très enthousiaste. Comme Bel-Hadji, 19 ans, et Raphaël, 18 ans, tous deux étudiants en BTS Services informatiques aux organisations (SIO). « Je n’avais jamais vu de théâtre et ça m’a plu cette première expérience. C’était génial. C’est du sérieux », commente Bel-Hadji. « On se serait cru dans un film », reprend Raphaël. « C’était original comme spectacle, parce que ça se déroulait dans une vieille voiture, une 2 CV. »

© Olivier Pernot

Également en BTS SIO, James, 18 ans, et Fabien, 22 ans, ont aussi apprécié de découvrir une séquence du spectacle. « C’est une vraie scène de théâtre », se réjouit James. « C’est un privilège d’être dans une voiture avec deux comédiens, d’être aussi proche d’eux. On est VIP ! On fait partie du spectacle. C’est la première fois que je voyais du théâtre et c’était bien ! » Fabien est, lui aussi, séduit : « Le concept est sympa. C’est vivant, ça fait du bien. On vit le spectacle en vrai, On est complètement en immersion. Même si au début c’est gênant car tu es dans la scène, dans un espace clos. » Puis il donne une analyse plus large : « C’est bien que les jeunes connaissent le théâtre comme ça. C’est moderne. Ça change du théâtre imbuvable que le prof de français nous montrait. Les Fourberies de Scapin, tout ça ! Ce qu’on a vu peut donner envie et ça prouve que le théâtre, ce n’est pas un truc de vieux ! »

© Olivier Pernot

Une autre classe d’étudiants, cette fois en BTS Gestion des transports et logistique associée (GTLA), est également présente cet après-midi. Là encore, les jeunes semblent apprécier ce moment de théâtre. Roland, 19 ans : « C’était cool, marrant de voir ce spectacle. J’ai bien aimé être dans le truc, car on est vraiment sur la scène là. » Kenny, 24 ans, complète : « C’est original, intéressant. On est vite plongé dans le scénario, dans l’action, et on devient acteurs nous-mêmes de ce qui se passe. C’est une bonne découverte. Comme je ne suis jamais allé dans un théâtre, j’irais peut-être voir ce qu’il s’y passe à la réouverture. »

© Olivier Pernot

Elles aussi en BTS GTLA, Marie et Marine, toutes les deux âgées de 20 ans, ont également découvert le théâtre ce jour-là. A voir leurs sourires, on comprend que l’expérience a été réjouissante. « Dans la Mercedes, c’était plutôt marrant », raconte Marie. « Un des comédiens avait un regard qui faisait un peu peur et l’autre était drôle. Ce spectacle, ça reflète la société. » Marina acquiesce et rajoute : « C’est bien de découvrir le théâtre comme ça. Tu vis le moment, c’est intéressant. »

© Olivier Pernot

« Nous sommes agréablement surpris des premiers retours », se réjouit Antoine Domingos. « Et cela nous fait du bien de jouer enfin le spectacle ! » Normalement, la compagnie L’Impatiente doit encore planifier huit représentations de « Bagnoles » dans le cadre de Plaines d’été. Dès que la situation sanitaire le permettra… « J’ai imaginé ce spectacle pour qu’il soit joué partout en extérieur, sur un parking, un terrain de sport, une place de village. Partout où on peut installer les quatre voitures. Avec cette idée de proposer un rapport intime entre les comédiens et les spectateurs, dans un habitacle, de permettre un échange direct entre eux, sans les codes du théâtre traditionnel. » Pour cette première au lycée Gaston Berger, c’était complètement réussi !


Texte et photos par Olivier Pernot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *